Votre maison est-elle bien isolée? Soyez prêt pour la saison froide en profitant de l’automne pour revoir l’isolation de votre maison. Voici quelques conseils sur les actions à prendre pour rester au chaud et réduire votre facture de chauffage.

Votre toit est-il une passoire?

Selon le site Transition énergétique du gouvernement du Québec, 11 % des pertes de chaleur, en moyenne, passent par le toit. Faites un tour par le grenier et vérifiez si l’isolation est suffisante. Assurez-vous que l’isolant utilisé est toujours en bon état. Soyez attentif à des signes de moisissures ou de condensation (si des glaçons se forment sur le bord du toit, c’est souvent le signe d’une isolation déficiente). Si c’est le cas, consultez un spécialiste sur la meilleure action à prendre.

Les murs de votre fondation sont-ils isolés?

Les murs des sous-sols et les planchers de fondation permettent à la chaleur de s’échapper. L’idéal est de les isoler de l’extérieur. Mais si vous habitez une vieille maison, par exemple, il est préférable d’isoler par l’intérieur, même si vous perdez un peu d’espace. Cette méthode est plus simple et moins coûteuse. L’ajout de panneaux de polystyrène est une action que vous pouvez effectuer vous-même.

Attention, si vous détectez des signes d’infiltration d’eau, faites réparer votre fondation avant de poser l’isolant.

Surprise! Vos murs ne sont pas isolés!

Dans bien des maisons plus anciennes, l’isolation est déficiente. Certaines constructions n’ont comme isolant que du papier journal vieilli ou des murs simplement fabriqués de bois (planche sur planche). Refaire l’ensemble de l’isolation d’une maison comme celle-là peut-être très coûteux. Consultez un spécialiste pour explorer les options qui s’offrent à vous, sans tout démolir. De plus, rappelez-vous de profiter de tous les travaux qui nécessitent d’ouvrir un mur pour en améliorer l’isolation. Mur par mur, vous y arriverez!

Vos fenêtres laissent-elles passer plus que la lumière?

Si vos fenêtres ont de l’âge et qu’il n’est pas possible de les remplacer rapidement, la pose de rubans isolants ou de pellicules plastiques peut aider à éviter les infiltrations d’air froid et les pertes de chaleur. Vous pouvez aussi installer des rideaux thermiques, jolis et isolants.

Ne laissez pas la porte ouverte au froid

Les portes extérieures sont tellement utilisées qu’elles en viennent souvent à laisser passer l’air parce que leur seuil est abimé ou que leur calfeutrage a séché. Avant l’hiver, remplacez le calfeutrage et installez un coupe-froid au bas de la porte. Songez à poser une deuxième porte pour créer un sas entre l’extérieur et l’intérieur.

Vos thermostats sont-ils efficaces?

Une amélioration simple et relativement peu coûteuse que vous pouvez apporter, c’est l’installation de thermostats numériques. Si vous avez encore de vieux thermostats traditionnels, leur remplacement par de nouveaux thermostats numériques peut réduire votre facture de chauffage et augmenter votre confort. Ceux-ci seront plus précis et vous pourrez les programmer pour ajuster la température ambiante à l’heure de la journée : si vous n’êtes pas à la maison le jour, pourquoi chauffer autant?

Avez-vous pensé à utiliser des subventions?

Selon votre situation et les travaux que vous voulez effectuer, vous pouvez avoir droit à une aide financière gouvernementale, par exemple pour remplacer vos fenêtres et portes. Pour en savoir plus, consultez le site Québec.ca.

Source : blogue de Centris : https://www.centris.ca/fr/blogue/ecolo/ameliorer-l-isolation-de-votre-maison-avant-l-hiver?uc=0

Par Me Allmighty